Vous êtes médecin, juriste, biologiste, pharmacien, psychologue, professionnel de la réduction des risques, dans la médecine du travail…
Vous avez besoin d’éclaircir une situation en relation avec des consommations d’alcool.

La Santé se Mesure met à votre disposition le phosphatidyléthanol (PETH) premier marqueur des usages de l’alcool, parfaitement spécifique, constant et proportionnel.

PETH, définition :

Le phosphatidyléthanol (PETH) est un marqueur biologique, spécifique des usages de l’alcool. Il est proportionnel aux consommations des semaines passées.

PETH, physiologie :

Le phosphatidyléthanol (PETH) apparaît quand les cellules rencontrent l’alcool. Ce lipide anormal se forme dans l’épaisseur des membranes biologiques, rapidement, dans les minutes qui suivent le contact avec l’éthanol. Il disparaît lentement, la demi vie du PETH est de l’ordre de 10 jours (la quantité mesurée et divisée par 2 tous les 10 jours). Dans le cas de mésusages importants, il persiste plusieurs semaines après l’arrêt des consommations.

Le PETH est parfaitement spécifique, il se produit lors du contact des cellules avec l’éthanol et dans aucune autre circonstance.

Le niveau du PETH est proportionnel aux quantités d’alcool consommées dans les semaines qui précèdent le prélèvement.

Le PETH est un composé anormal qui se forme et s’accumule dans les parois des cellules, dans toutes les cellules de l’organisme, les muscles, les artères, le cerveau, le foie. Le PETH que nous mesurons se trouve dans les cellules sanguines (globules rouges, globules blancs).

Une goutte de sang :

Une goutte de sang sec conserve certaines propriétés. Le PETH est parfaitement stable dans les membranes de cellules séchées. Les prélèvements peuvent circuler en toute sécurité par la poste.